2014, UN SACRE MILLESIME…

En avril de cette année, Gerep a fêté ses 25 ans dans la joie et avec beaucoup d’enthousiasme. Une parenthèse bien venue dans un climat général beaucoup plus tendu… et l’occasion de prendre du recul sur un quart de siècle, au cours duquel tant de choses ont évolué. En 1989, la complémentaire santé était un luxe réservé à quelques-uns. Aujourd’hui, elle est devenue obligatoire, et les assurés peuvent consulter leurs remboursements sur leur smartphone…

BONNE ANNEE

De 1989 à 2014, notre priorité n’a pas changé : défendre vos intérêts

Le métier s’est également transformé. D’intermédiaires, les courtiers sont devenus de véritables experts, porteurs d’un devoir de conseil. Notre objectif, lui, est resté le même : défendre vos intérêts. Une responsabilité que Gerep assume au quotidien en accompagnant nos clients, mais également en portant un regard aiguisé sur l’évolution de la réglementation. Et, dans ce registre, 2014 nous a plutôt gâtés ! En ces périodes propices aux bêtisiers, nous nous contenterons d’un retour sur les moments forts d’une année riche en controverses. 

La loi de finance 2014 : nouveau changement de règles

À peine remis des fêtes de fin d’année et la censure des clauses de désignation, il nous a fallu constater que l’heure n’était plus aux cadeaux. L’article 4 de la loi de Finance 2014 annonçait la réintégration dans le net fiscal de la contribution employeur à lacomplémentaire santéUne augmentation en catimini de l’assiette d’imposition des salariés, doublée d’une nouvelle modification des règles du jeu pour l’employeur, que nous n’avons pas manqué de dénoncer.

Portabilité des droits : comment on fait, maintenant ?

Dans sa volonté de généraliser la complémentaire santé et sécuriser l’emploi, la réglementation a poussé un peu plus loin ledispositif de portabilité pour les anciens salariés. Les nouvelles dispositions ont pris effet le 1er juin… avec des coûts supplémentaires pour les entreprises et des nouvelles questions auxquelles nous avons répondu.

Généralisation de la complémentaire santé : le contrat responsable soumis à rude épreuve

Mais, le fil rouge de cette année 2014, qui nous a tenu en éveil, c’est bien sûr  les évènements relatifs au  contrat responsable.

En cause : la mise en œuvre de plafonds de remboursement restrictifs pour les frais de santé (notamment, pour l’instant, dans l’optique, la radiologie, et chez d’autres spécialistes…). Cette mesure visait à limiter les dépassements d’honoraires des médecins. Elle n’aboutira, de toute évidence, qu’à une augmentation significative du reste à charge des usagers. Malgré les alertes des professionnels, le gouvernement a maintenu le cap d’un projet qui, non content d’appauvrir les assurés, limitera les marges de manœuvre des  entreprises et des individus dans la gestion de leur couverture sociale.

En 2015, nous resterons en alerte… et optimistes. Nos bonnes résolutions : défendre encore vos intérêts, vous aider à vous adapter aux évolutions en cours et, sans relâche, améliorer la qualité de nos services et déployer de nouvelles offres innovantes.

Pour 2015 nous serons animés par notre souci d’innovation. 

Dans un monde de plus en plus rapide et qui se digitalise, les responsabilités de l’employeur vis à vis du bien-être de ses collaborateurs est une question d’actualité

Nous nous positionnons pour accompagner nos clients sur ces sujets de « global wellness ». C’est une des transformations de notre métier. Dès Janvier, nous vous proposerons un premier outil : Le Walking Challenge

Toute l’équipe de Gerep vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

Abonnez-vous à la newsletter