qvt devient qvct_équipe en réunion

Depuis le 31 mars 2022, la QVT devient QVCT. Mais pourquoi ce changement d’acronyme ? Quels sont les spécificités et les bénéfices de la QVCT ? Explications.

Notions de QVT et QVCT

La QVT (Qualité de Vie au Travail) devient la QVCT(Qualité de Vie et des Conditions de Travail). Pour mieux comprendre ce changement, revenons un peu en arrière, aux origines de la QVT.

Le terme QVT est mentionné officiellement pour la première fois dans l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 19 juin 2013. Cet acronyme correspond à une démarche de prévention des risques psychosociaux et de santé. Ses objectifs étaient définis comme visant à “concilier amélioration des conditions de travail pour les salariés et performance de l’entreprise”.

Ainsi, la QVT englobait principalement les thématiques suivantes :

  • La qualité de vie (sens, reconnaissance, autonomie…)
  • L’intérêt des missions
  • La santé
  • La protection sociale
  • Le droit d’expression
  • Le développement des compétences et des parcours professionnels
  • L’égalité professionnelle
  • L’insertion des salariés en situation de handicap

Cependant, l’Assemblée nationale a voté le 17 février 2020 pour une évolution du terme QVT vers QVCT.

Toutefois, ce n’est que depuis le 31 mars 2022 que la QVT devient réellement la QVCT et qu’elle s’inscrit dans le Code du Travail.

Vous l’aurez compris, la QVCT met l’accent sur les conditions de travail des salariés. Dès lors que la QVT devient la QVCT, elle souligne l’importance de ces thématiques :

  • La qualité des conditions de travail et du contenu
  • La prise en considération de l’environnement et du climat social
  • L’équilibre vie professionnelle vie privée
  • Le développement de l’employabilité
  • La mobilité professionnelle
  • L’égalité professionnelle
  • La dimension managériale

La QVT devient la QVCT afin de mettre en valeur un véritable projet collectif, dans lequel chaque membre de l’organisation a son rôle à jouer. Cette transformation de terminologie invite à l’implication de tous, en remettant l’accent sur la qualité des conditions de travail.

Pourquoi la QVT devient-elle la QVCT ?

La QVT devient la QVCT, afin de réellement redéfinir les objectifs de la QVT. En effet, celle-ci devait permettre de prévenir les RPS (risques psychosociaux) et d’améliorer la qualité de vie en entreprise. Pourtant, il semblerait que de nombreuses entreprises n’aient pas intégré ou appliqué correctement la démarche.

En effet, nombre d’organisations se sont seulement contentées de quelques actions ponctuelles lors de la semaine de la QVT ou d’aménagement superficiels, visant à améliorer le bien-être de leurs collaborateurs, en surface. Parmi les actions les plus populaires, nous pouvons citer :

  • L’installation d’un baby-foot, d’une table de ping-pong,
  • La mise en place de tournoi sportif ou de e-gaming,
  • L’organisation de soirées afterwork ou d’autres événements.

Avec la mise en place de ces actions, la qualité de vie est uniquement réduite à un levier de divertissement ne prenant pas en compte la qualité de leurs conditions et de contenu de leur travail. Bien que ces actions soient utiles et puissent contribuer au bien-être et à la cohésion des équipes, elles ne répondent pas à l’objectif principal de la démarche. La QVT devient donc la QVCT justement puisqu’il ne s’agit pas simplement de mettre en place quelques aménagements, ponctuellement dans l’année. Il est également crucial d’instaurer des mesures de prévention des RPS concrètes.

La QVT devient la QVCT pour remettre en lumière la nécessité d’organiser des actions visant à améliorer les conditions de travail des salariés ainsi que pour remettre l’accent sur la prévention des RPS et de la santé des collaborateurs.

Les avantages de la QVCT

La prise en compte de la QVCT au sein de l’entreprise présente plusieurs avantages.

  • Garantir la qualité des conditions et du contenu du travail pour favoriser l’épanouissement et l’engagement. Pour se sentir engagés, les salariés doivent trouver un sens à leurs missions, un équilibre entre leur vie professionnelle – personnelle et se trouver en adéquation avec les valeurs de l’entreprise. La QVCT œuvre ainsi en faveur de l’épanouissement de chacun afin d’éviter le désengagement, les RPS, l’absentéisme voire le turnover.
  • Attirer et fidéliser les talents. Alors que la QVT devient la QVCT, elle se transforme en un levier puissant d’attraction des talents. En effet, veiller à l’épanouissement et aux conditions de travail des salariés permet de valoriser et développer sa marque employeur. Ce qui est très utile lorsqu’on sait que les jeunes diplômés sont plus sensibles aux valeurs de l’entreprise et à l’importance de la QVCT que leurs aînés.
  • La QVT devient QVCT pour améliorer la performance de l’entreprise. Pour résumer, en développant l’engagement des collaborateurs et en parallèle sa marque employeur, l’entreprise développe le sentiment d’appartenance des salariés, qui deviennent des ambassadeurs de la marque employeur. De plus, un salarié engagé sera plus productif et motivé qu’un salarié insatisfait désengagé.

Outre son objectif premier de renforcer la prévention des RPS, depuis son évolution en QVCT, la QVT devient donc un véritable levier d’attraction, d’engagement et de fidélisation des collaborateurs. Ces trois niveaux d’action vous permettront d’améliorer la productivité, la compétitivité et la performance de votre organisation.

Abonnez-vous à la newsletter