Comment mesurer l’engagement des salariés ?

Rédigé par Damien Vieillard-Baron        Publié le 06/03/2023

Saviez-vous que le taux d’engagement des salariés était étroitement lié à celui de leur absentéisme ? L’absentéisme est une problématique encore bien présente en entreprise. Selon l’Observatoire de l’absentéisme 2022, la durée moyenne des absences a augmenté de 20,4% entre 2019 et 2021. Elle est passée de 19,6 à 23,6 jours en moyenne. Quant à la durée moyenne d’un arrêt maladie, elle était de 17,7 en 2019 contre 21,4 jours en 2021.

Comment pallier l’absentéisme des collaborateurs ? Comment mesurer leur taux d’engagement ? Quels sont les avantages pour l’entreprise ?

Qu’est-ce que l’engagement des salariés ?

L’engagement des salariés correspond à leur degré d’implication, de motivation et leur investissement. Il peut être mesuré grâce à des enquêtes d’engagement spécifiques. Des équipes engagées sont motivées, impliquées émotionnellement et trouvent de la satisfaction dans leur travail.

Selon une étude conduite par le MIT et Harvard, les collaborateurs heureux seraient deux fois moins malades, six fois moins absents, 31 % plus productifs et 55 % plus créatifs. Les actions en faveur d’une meilleure QVCT permettent donc de prévenir les risques psychosociaux (RPS), d’améliorer l’expérience collaborateur, le niveau de satisfaction et d’engagement du salarié. Les symptômes liés aux RPS, invisibles ou non, altèrent leur santé et donnent lieu à une hausse de leur taux d’absentéisme, à moyen ou long terme. Ces facteurs impactent évidemment la productivité globale de l’entreprise.

Selon l’étude State of the Global Workplace 2022 par Gallup, 6% des employés français se considèrent engagés dans leur travail. Pour résoudre cette problématique, les organisations ont donc tout intérêt à mesurer la satisfaction et l’engagement de leurs salariés. Recueillir les avis des clients est une pratique courante en entreprise. Alors pourquoi ne pas en faire de même avec ses salariés ? D’autant plus lorsqu’on sait que l’absentéisme affecte à la fois la performance économique et sociale de l’entreprise. En effet, selon nos calculs, 1% d’absentéisme coûte 2% de la masse salariale (0,6 % de coût direct / impact assurance et 1,4 % de coût indirect). Dans un contexte où nombre d’entreprises peinent à recruter et à fidéliser, veiller à la satisfaction des salariés est indispensable.

 

Comment mesurer le taux d’engagement des salariés?

Pour analyser le taux d’engagement des salariés, la solution est simple : leur donner la parole. Les objectifs d’une enquête d’engagement sont nombreux. En effet, elle permet de prendre le pouls auprès de chaque collaborateur et de connaître le rapport qu’il entretient à son travail et à l’entreprise en général.

Les étapes à suivre pour mesurer l’engagement des salariés sont :

  1. L’administration de l’enquête
  2. L’analyse des données
  3. La communication des résultats
  4. La mise en place d’actions spécifiques

Grâce aux réponses obtenues, vous découvrirez les facteurs d’engagement des salariés et de désengagement pouvant altérer la satisfaction et les résultats des équipes. Ensuite, vous serez en mesure de mettre en place des actions d’amélioration précises.

L’organisation, la facilité à collaborer à distance, la reconnaissance, le sens au travail, l’ambiance, le management, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ainsi que les valeurs et la culture d’entreprise font partie des thématiques étudiées lors d’une enquête d’engagement destinée aux salariés.

Une fois les résultats obtenus, il est essentiel de les analyser et de les mettre en perspective avec les résultats précédents, ou avec un benchmark interne. Vous pourrez alors construire un plan d’action permettant une transformation rapide ainsi que des workshops pour associer les managers et les collaborateurs.

De la même manière, communiquer les résultats de l’enquête d’engagement aux salariés et managers est primordial. Lors de ce retour, votre rôle consiste à évoquer les facteurs d’amélioration mais également à mettre en lumière les retours positifs. Ce moment est aussi l’occasion de leur présenter les actions que vous comptez mettre en place pour améliorer leur satisfaction.

Découvrez également sur notre blog comment calculer le taux d’absentéisme.

 

Exemples de questions à poser

L’anonymisation des données et des réponses est indispensable pour créer un lien de confiance avec les employés et encourager une communication transparente.

Voici quelques questions que l’employeur peut poser pour mesurer l’engagement des salariés et découvrir leurs facteurs de motivation :

  1. L’aménagement des espaces favorise-t-il la bonne réalisation de mon travail ?
  2. Le temps que je consacre au reporting est-il compatible avec l’avancement de mes missions ?
  3. Les formations dispensées me sont-elles utiles professionnellement ?
  4. Ai-je suffisamment de responsabilités ?
  5. Est-ce que je me sens respecté par mes collègues ?
  6. Ai-je suffisamment de retours en interne sur la qualité de mon travail ?
  7. Mon travail m’intéresse-t-il ?
  8. Mon manager se sent-il concerné par mon bien-être personnel ?
  9. L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle paraît-il important pour mon entreprise ?
  10. Est-ce que je connais les valeurs de mon entreprise ?

Gerep, expert en protection sociale, vous accompagne dans cette démarche en faveur de l’engagement des salariés. Pour en savoir plus sur la mise en place d’audit et d’études d’absentéisme, n’hésitez pas à contacter nos équipes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Article écrit par
Damien Vieillard-Baron

Suivez-nous !