Les défis et opportunités de l’IA pour les DRH

Rédigé par Margaux VB        Publié le 21/06/2024

L'intelligence artificielle (IA) est en train de transformer profondément les ressources humaines (RH), en apportant des solutions innovantes pour l'employabilité, le développement des compétences, et l'optimisation des processus.

Pourtant, cette révolution technologique s'accompagne également de défis majeurs en termes de gestion du changement, de formation continue et de protection des données.

Lors de notre webinar du 20 juin 2024, organisé en partenariat avec alegria.group, nous avons exploré les défis et opportunités pour les directeurs des ressources humaines (DRH) face à cette évolution technologique.

 

« L'objectif est d'appréhender l'IA pour en faire un levier positif d'employabilité, de développement des compétences et d'optimisation des processus»

- Damien Vieillard-Baron, CEO de Gerep

 

Les 5 points clés à retenir

1. Conduite du changement : L’intégration de l’IA nécessite une transformation organisationnelle majeure. Les DRH doivent diriger cette transition en assurant l’adhésion des collaborateurs et en adaptant les méthodes de travail.

2. Réorganisation des processus : Les processus RH traditionnels doivent être réévalués et optimisés grâce à l’IA. Cela inclut l’automatisation des tâches administratives et l’amélioration de la gestion des candidatures.

3. Refonte des fiches de postes : L’impact de l’IA sur les compétences requises nécessite une mise à jour des fiches de postes pour intégrer des compétences en technologies IA et NoCode. Les DRH doivent préparer leurs équipes à ces changements et à adopter de nouveaux outils et méthodes de travail.

4. Affectation des gains de productivité : L’IA permet des gains de productivité significatifs. Les DRH doivent redistribuer ces gains de manière stratégique pour maximiser leur impact et se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée.

5. Formation des collaborateurs : La formation continue est cruciale pour permettre aux collaborateurs de maîtriser les nouvelles technologies IA. En France, des millions d’employés devront être formés pour rester compétitifs dans un environnement en constante évolution.

 

Introduction

Actuellement, seulement 0,3% de la population mondiale sait coder, les solutions NoCode et d’IA sont de plus en plus nombreuses et pertinentes pour combler le manque de développeurs. La révolution NoCode et IA permet de multiplier la création de logiciels, avec une prévision de 500 millions d’applications développées dans les prochaines années. De plus, 67% des entreprises françaises estiment que les compétences numériques surpasseront les qualifications universitaires dans les cinq prochaines années. Par exemple, le développement d’applications complexes peut passer de plus de 6 mois à 48 heures grâce à l’IA et au NoCode, avec une réduction de coût de plus de 90%.

 

Contexte et défis des DRH face à la révolution de l’IA

La révolution de l’intelligence artificielle pose de nombreux défis aux directeurs des ressources humaines, redéfinissant leurs rôles et responsabilités. Dans ce contexte en pleine mutation, nous avons identifié cinq défis majeurs que les DRH devront affronter dans les années à venir. L’IA ne se contente pas de compliquer ces défis, elle offre également des outils puissants pour les relever de manière plus efficace et stratégique.

1. Conduite du changement :

L'IA impose une transformation profonde dans les organisations. Les DRH doivent orchestrer ce changement en intégrant de nouvelles technologies tout en maintenant l'adhésion des collaborateurs. La capacité à comprendre et maîtriser la data, ainsi qu’à intégrer une culture axée sur les produits, est essentielle pour réussir cette transition. Les soft skills telles que la flexibilité, la créativité et la capacité d'adaptation prennent donc toute leur importance.

2. Réorganisation des processus :

Les processus RH traditionnels doivent être repensés pour tirer parti des capacités de l’IA. Cela inclut l’utilisation de l’IA pour automatiser et améliorer des tâches telles que l’analyse des CV, la gestion des candidatures, et la prédiction des départs ou même de l’absentéisme. Par exemple, des chatbots spécialisés peuvent interagir avec les candidats, posant des questions préliminaires et évaluant leur adéquation avec le poste, permettant ainsi des gains de productivité significatifs.

3. Refonte des fiches de postes :

L’intégration de l’IA modifie les exigences des postes : 100% des fiches de poste seront impactées, nécessitant une mise à jour pour inclure les compétences en technologies de l’IA et du NoCode. Les DRH doivent préparer leurs équipes à ces changements et à adopter de nouveaux outils et méthodes de travail. Par ailleurs, le code devenant accessible à tous, un salarié qui est formé sur ces outils peut devenir réellement autonome sur ses besoins digitaux du quotidien.

4. Affectation des gains de productivité :

L’IA promet des gains de productivité substantiels. Les DRH doivent déterminer comment redistribuer ces gains de manière à maximiser leur impact, en se concentrant sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et en permettant aux employés de se focaliser sur des initiatives stratégiques plutôt que sur des tâches routinières.

5. Formation des collaborateurs et compétences numériques.

L'émergence de l'intelligence artificielle (IA) souligne l'importance cruciale des compétences numériques dans le monde professionnel. Un sondage de février 2024 révèle que "67% des entreprises pensent que les compétences numériques vont devenir plus importantes que les qualifications universitaires lors du recrutement des nouveaux employés". Les professionnels des RH doivent donc acquérir des compétences en data et en gestion de projet numérique pour rester pertinents et efficaces.

Avec l’IA, la formation devient un enjeu crucial. En France, 40 millions d’employés devront être formés pour comprendre et maîtriser les nouvelles technologies. Il est essentiel d’apprendre à travailler différemment et de développer des compétences en analyse de données et en culture produit pour rester compétitif. En intégrant l'IA et en investissant dans la formation continue, les entreprises peuvent garantir une adoption efficace et éthique des nouvelles technologies, renforçant ainsi leur attractivité et leur compétitivité.

 

« L'impact de l'IA dans les métiers des RH est immense, elle arrive en même temps que la transition écologique, le vieillissement de la population et le changement des rapports au travail. C’est une fonction qui va être profondément transformée par ces nouvelles technologies.  »

- Francis Lelong, CEO Alegria

Les opportunités de l’IA dans les processus RH : quelques exemples

Tâches administratives :

L’IA peut automatiser les tâches administratives répétitives, libérant ainsi du temps pour les collaborateurs RH. Par exemple, l’analyse automatique des CV permet d’identifier les candidats les plus qualifiés en fonction de critères prédéfinis, réduisant le biais humain et accélérant le processus de sélection.

Gestion des talents :

L'IA permet d'analyser en profondeur les données RH pour prédire les départs de collaborateurs, identifier les besoins de formation et optimiser le recrutement de manière plus précise. Les technologies basées sur IA peuvent personnaliser les programmes de formation et de développement en fonction des besoins individuels des employés. Cela garantit une montée en compétences efficace et adaptée, tout en optimisant les ressources de formation.

Cela contribue à la rétention des talents et à l’optimisation du parcours professionnel des employés et au développement de l’employabilité.

Engagement des collaborateurs :

Des algorithmes peuvent prédire les risques de départ des employés en se basant sur des indicateurs variés tels que la satisfaction, la performance et l’historique. Cette prédiction permet de prendre des mesures proactives de QVCT pour diminuer le turnover et améliorer l’engagement des salariés.

Recrutement et sélection :

L’IA transforme le recrutement avec des chatbots qui interagissent avec les candidats, posent des questions préliminaires et évaluent leur adéquation avec le poste. Cela rend le processus de recrutement plus scalable et productif, tout en améliorant l’expérience des candidats.

 

« Le cœur du succès et de la réussite de l'IA, c'est notre capacité à nous former, à nous développer, à nous approprier ces solutions. Les entreprises doivent investir dans des programmes de formation pour leurs employés à tous les niveaux, afin de garantir une adoption efficace et éthique de l'IA.»
- Hervé Baron / Ex-DRH McDonalds, Transdev et Evian

 

Conclusion

La révolution de l'IA dans les RH offre une opportunité unique de transformer les pratiques de gestion des ressources humaines. En intégrant l'IA de manière stratégique et en investissant dans la formation continue, les entreprises peuvent non seulement améliorer leur efficacité opérationnelle, mais aussi renforcer leur attractivité et leur compétitivité. Cependant, pour réussir cette transformation, il est crucial de relever les défis éthiques et de gestion du changement associés à l'adoption de l'IA. En fin de compte, l'IA doit être un outil au service de l'humain, permettant de valoriser les compétences et d'optimiser les processus tout en respectant les valeurs fondamentales de l'entreprise.

Retrouvez le replay du webinar :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Article écrit par
Margaux Vieillard-Baron

Suivez-nous !